Les 10 Conseils pour Réussir sa Certification PMP®

Conseil n°1 : la FORMATION PMP®

Pour maximiser vos chances de réussite, il faut tout d’abord suivre une formation de 35 heures à la Préparation de l’Examen PMP. Un centre de formation R.E.P est une garantie de qualité car il suit un processus imposé par le Project Management Institute (PMI). Tous les formateurs d’un centre de formation R.E.P sont des professionnels expérimentés et confirmés. Ils vous aideront à bien vous préparer à l’examen PMP® dans les meilleures conditions. Oo2 Formations est enregistré en tant que REP sous le munéro #4351

Conseil n°2 : la MOTIVATION

Notez sur une feuille de papier les 3 raisons qui vous ont pousser à vous préparer à la certification PMP®.
Par exemple : « je veux être reconnu comme chef de projet professionnel » ou bien « je veux conduire des projets plus ambitieux » ou « je veux améliorer mon salaire ».
Ainsi quand vous serez un peu moins motivé vous regarderez cette feuille. Ainsi vous garderez votre motivation intacte. Accrochez cette feuille dans votre chambre.

Conseil n°3 : la PLANIFICATION

  • Vous êtes un chef de projet alors prouvez le !!!
  • Voyez la certification PMP® comme un projet à part entière.
  • Vous avez un objectif : être certifié PMP®.
  • Vous avez des ressources : le Guide PMBOK®, le support de cours, le site du Pmi.org, internet, Wikipedia, les blogs de management...

Accordez-vous un délai raisonnable pour votre préparation : entre 3 et 6 mois. 3 mois si vous avez beaucoup de temps libre : 1 heure par jour la semaine et 3-4 heures le samedi et pareil le dimanche. Il faut minimum 100 heures de révision. Préparez-vous un planning (échéancier) avec un découpage par lot : par exemple chaque semaine un domaine de connaissance. Ensuite chaque semaine notez dans un journal de projet (fichier Excel par exemple) votre avancement, vos remarques, vos faiblesses et résumez ce que vous avez appris de nouveau.

Conseil n°4 : lire le Guide PMBOK®

Le Guide PMBOK® est une formidable source de connaissance. Il faut l’exploiter à fond.
Tout d’abord lisez les 3 premiers chapitres du Guide PMBOK®.

Ils introduisent la gestion de projet et le rôle du chef de projet.

Ensuite étudiez chaque semaine un nouveau domaine de connaissance en détail, faites des annotations, surlignez les passages importants, faites-vous des fiches.

Conseil n°5 : élargissez votre HORIZON

Sortez aussi le nez du bouquin !!! Faites des recherches sur des thèmes particuliers sur internet. Wikipedia est une source de connaissance complémentaire. Il y a aussi des sites de Gestion de Projet. Allez sur les blogs et forums qui parlent du PMP. Cela augmentera encore votre motivation en voyant des personnes comme vous qui partagent leur expérience. Vous pouvez trouver aussi des vidéos qui parlent de PMP. Diversifiez les approches afin de stimuler votre curiosité sans néanmoins vous éparpiller.

Conseil n°6 : le SIMULATEUR

Faites suffisamment de questions d’examen blanc sur le domaine de connaissance que vous avez étudié pendant la semaine. Faites-le dans les conditions réelles de l’examen : 1 minute par question en moyenne et dans le calme. Pour chaque question obligez-vous à répondre même si vous avez des doutes. Marquez les réponses sur lesquelles vous avez des doutes avec un point d’interrogation. Faites un minimum de 20 questions à la fois. Ensuite étudiez attentivement les réponses, les bonnes mais aussi et surtout les mauvaises. Cherchez la clé dans la question et dans la bonne réponse. Pourquoi vous êtes-vous trompé ou pourquoi avez-vous réussi ? chaque question est un retour d’expérience sur lequel capitaliser (REX).

Retournez alors au Guide PMBOK® pour trouver des explications supplémentaires. Notez vos erreurs dans un petit carnet ou dans un onglet d’un fichier Excel (votre journal).

Conseil n°7 : les CONNAISSANCES

Les questions de l’examen PMP sont des mises en situation réelle de projet. Ces questions font appel à votre bon sens, à votre expérience et à votre esprit de déduction. Néanmoins vous devez baser vos déductions sur des connaissances du Guide PMBOK®. Apprenez donc par cœur TOUTES les formules du Guide PMBOK® que vous retrouvez sur le Mémento du Guide PMBOK®. Pour les 49 diagrammes de processus IPO il n’est pas utile de les connaitre par cœur mais il faut bien se familiariser. Mon conseil : faites-vous une petite carte pour chaque processus avec au recto le nom du processus et au verso les informations importants : le groupe, les entrées, techniques et sorties principales. Ensuite vous « jouez » aux cartes en essayant de les catégoriser par domaine de connaissance, par groupe et de les organiser par ordre d’application sur vos projets (avant/après). C’est une fois que vous aurez fait plusieurs fois ce « puzzle » que vous vous sentirez à l’aise. Votre mémoire fera le reste.

Conseil n°8 : Examen blanc

Une fois par mois faites un examen blanc de 200 questions en 4 heures dans les conditions réelles : aucune note, dans le calme et en concentration totale : smartphone éteint et dans une pièce isolée. Gérez votre temps : 50 questions en 50-55 minutes puis une petite pose de 5 minutes puis à nouveau 50 questions etc… Le but est d’améliorer votre concentration et d’être capable de travailler très concentré longtemps et efficacement. Par adaptation votre cerveau va dépasser ses limites à chaque fois. Le jour de l’examen vous ne serez pas surpris ni épuisé avant les 4 heures.

Conseil n°9 : le REPOS

Tout au long de votre préparation, vous allez utiliser l’énergie de votre motivation. Néanmoins ménager vous de temps en temps du repos. C’est important pour vos facultés intellectuelles : Faites du sport, oxygénez-vous, mangez sainement, dormez suffisamment. L’hygiène de vie est importante. Rappelez-vous que votre cerveau c’est votre capital et qu’on apprend mieux le matin que le soir. Donc couchez-vous de bonne heure et levez- vous tôt : l’avenir vous appartient !!!

La veille de l’examen réel, repos complet. Finis les révisions. Le sur-apprentissage ne ferait que parasiter l’organisation de votre cerveau que vous avez modelé pendant des mois. Donc promenade et partage avec vos proches.

Conseil n°10 : le Jour J

Après des mois de préparation, vous êtes prêt pour l’épreuve ultime. Être anxieux est naturel et peut-être n’avez-vous pas très bien dormi. Ce n’est pas grave car vous vous êtes bien reposé la veille. Partez de chez vous bien en avance et prévoyez un plan B au cas où votre voiture ne démarre pas ou que votre train est en retard. La veille vérifiez que vous connaissez bien le chemin. Essayez d’arriver une heure en avance à la salle d’examen. Prenez 2 pièces d’identité : carte d’identité et passeport ainsi que votre convocation. Quand vous arrivez, détendez-vous, discutez avec les autres candidats, mais surtout ne lisez rien. Gardez votre cerveau et vos yeux bien frais.  

Le centre d’examen va vérifier votre convocation et votre pièce d’identité puis vous expliquez le déroulement de l’examen. Ensuite c’est à vous de jouer.

Vous avez 4 heures et vous allez répondre aux 200 questions méthodiquement, sang-froid et détermination. Vous allez gérer votre temps afin de suivre la cadence sans prendre de retard. Il est normal d’hésiter sur les questions mais obligez-vous à répondre à chaque question. Marquez la question si vous avez un doute mais il est peu probable que vous aillez du temps pour y revenir et n’oubliez pas que ce n’est pas bon de changer votre réponse si aucun élément nouveau ne vous y pousse. La première impression est souvent la bonne même si ce n’est pas une règle infaillible. Il est important d’aborder chaque question de la manière suivante : lire une première fois l’énoncer, éventuellement notez les éléments qui vous semblent importants. Puis lisez sans apriori chaque réponse. Ensuite revenez à la question. Peut-être avez-vous oublié une négation ou un détail. Enfin relisez une deuxième fois chaque réponse. Votre cerveau va naturellement vous pousser vers la réponse qui semble la plus vraisemblable.

Parfois plusieurs questions d’affilée vous semblent très difficiles, c’est aléatoire donc pas de panique, ne commencez pas à vous dire que c’est raté, c’est juste une série. Les suivantes seront probablement plus simples et vous rassurerons. Dites-vous que la réussite est au bout du chemin. BON COURAGE !!!

David CHAPLIN, instructeur PMP® membre du PMI®

Inscrivez-vous à la prochaine session de formation PMP® dans votre ville